Elections municipales Voiron 2014 : pour qui faut-il voter ?

J’ai vu le débat d’entre deux tours des élection municipales sur Voiron. Celui-ci est diffusé sur le site du Dauphiné Libéré et était organisé par ce journal et France Bleu Isère.

Ce débat opposait M. Roland Revil, pour le PS et les écologistes, M. Julien Polat pour l’UMP et Valère Santana pour le FN, parti d’extrême droite, raciste et xénophobe (mais chut, il ne faut pas le dire).

Je ne parlerai pas de M. Valère Santana car je ne parle que des partis démocrates. Pour moi, le débat a donc eu lieu à deux.

D’abord, je suis consterné par le discours de M. Julien Polat concernant le cadre de vie. Pour M. Julien Polat, il n’y a qu’un problème : les parkings ! Personnellement, je me rends assez régulièrement à Voiron et je n’ai jamais eu de mal à trouver une place. Entre le parking à côté de la gare, celui à l’entrée de Coublevie, ou celui de la mairie, ils ne sont jamais pleins. De plus, je trouve quand même limite qu’au moment où l’on parle qualité de vie, on nous parle des parkings alors même que l’Isère a eu à subir un taux de pollution plus que préoccupant ces derniers jours. Ces prochaines années, avec le réchauffement climatique qui ne va pas aller en s’améliorant, il va falloir penser à remplacer la voiture par un moyen de locomotion qui préserve beaucoup plus l’intégrité physique du citoyen. Mais c’est vrai que le parking est une chose qui touche et qui est facile à mettre en avant… quand on n’a pas autre chose à dire…
En attendant, concernant le cadre de vie, M. Roland Revil a redonné une véritable dynamique au centre Voironnais qui est devenu très sympa. De plus, sa salle de spectacle est une réussite ainsi que son nouveau cinéma. Ne parler que du parking est quelque peu mesquin, mais faut-il s’attendre à autre chose de M. Julien Polat ? Faut-il s’attendre à autre chose d’une personne qui a monté les échelons politiques grâce à M. Alain Carignon condamné pour « abus de biens sociaux » et « usage de faux » ?

Sur la sécurité, le procès a été quelque peu injuste vis à vis de M. Roland Revil puisque le pays Voronnais et la ville de Voiron ont subventionné l’achat de service de sécurité par les commerçants en décembre. La gestion en la matière a donc été bonne : plutôt que des frais de sécurité tout au long de l’année par le recrutement de policiers municipaux, on a préféré faire des économies en ne subventionnant ce service que pendant quelques temps. C’est plutôt une preuve de saine gestion. Mais c’est vrai que la saine gestion n’est pas le fort de M. Julien Polat : rappelons qu’il est directeur de cabinet du Maire de Moirans, ville la plus endettée du Pays Voironnais ! En matière de sécurité, M. Roland Revil a signalé qu’il visitait régulièrement les commerces sur Voiron, ce dont je suis personnellement témoin.

De plus, il est particulièrement mal venu pour M. Julien Polat de parler de la pression fiscale quand on pense que la personne pour qui il travaille, et qui lui verse 4000 Euros par mois sur les fonds du Moirannais que je suis, n’est même pas capable de réaliser un débat d’orientation budgétaire pour 2014 ! Mais c’est vrai que le Maire de Moirans n’a pas été beaucoup aidé ces derniers temps : entre M. Julien Polat qui est candidat sur Voiron et le directeur général des services de Moirans, M. Luc Rémond, tout fraichement élu à Voreppe, le boulot n’a pas pu être fait sur Moirans ! Bref, M. Julien Polat n’a pas fait son travail sur Moirans en élaborant un document budgétaire de qualité, alors même qu’il était payé pour ! Comment lui faire confiance, dès lors, sur Voiron ? Quand le citoyen Moirannais paie 4000 Euros par mois à M. Julien Polat pour ne pas faire son boulot, comment peut-on espérer qu’il le fasse pour 2500 Euros quand il sera Maire de Voiron ?

M. Julien Polat est un professionnel de la politique, adoubé par un escroc, en la personne de M. Alain Carignon ! Il dit qu’il connaît le monde des entreprises car il les visite quand il est en campagne et parce que son grand-père a été mineur de fond : c’est un peu léger… D’autant plus léger qu’il est évident que M. Julien Polat souhaite, plus que tout, être député-Maire, en cumulant ses deux mandats, puisqu’il n’est pas contre leur cumul ! Ainsi, on verra surement un M. Julien Polat se porter candidat aux législatives de 2017, tout en oubliant joyeusement son boulot sur Voiron… Rappelons que M. Julien Polat est un membre éminent de l’UMP. A ce titre, il partage le même parti politique que :

– M. Jean François Copé, fraudeur aux élections internes de l’UMP, magouilleur avec ses copains pour surfacturer des prestations à l’UMP, grand initiateur de la droite forte et du fameux thème, faux, du pain au chocolat volé par des vilains musulmans aux gentils Français en période de ramadan.

– M. Nicolas Sarkozy, qui a filé quelques 250 Millions d’Euros à Bernard Tapie sur l’argent du contribuable par des pratiques frauduleuses. Il a aussi essayé mettre son fils incompétent à la tête de l’EPAD, a magouillé pour que l’un de ses proches, M. Pérol, soit nommé président des caisses d’épargne, a arnaqué le contribuable avec le rejet de ses comptes de campagne. Sans oublier les affaires Loréal, Khadafi…

– Les Balkany : sans doute les plus gros voyous de France.

Tout cela fait de l’UMP, indéniablement, un parti exemplaire !


Au contraire de M. Julien Polat, M. Roland Revil a déjà travaillé dans le privé. M. Roland Revil a montré qu’il avait effectué du bon travail sur Voiron. M. Roland Revil a montré que d’autres échéances ne l’intéressaient pas. Il n’a été que suppléant de Mme Michèle Bonneton aux dernières législatives. Il aurait pu profiter de sa position sur Voiron mais ne l’a pas fait. M. Roland Revil est beaucoup plus intègre que M. Julien Polat : on pourra donc lui renouveler sa confiance et ne surtout pas la donner à des professionnels de la politique qui ne pensent qu’à se servir eux-même avant de servir l’intérêt général.

Abstentionnistes du premier tour : nous avons besoin de vous pour un sursaut démocratique au sein de cette belle ville de Voiron !

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *